Sélectionner une page

 

10 EXEMPLES DE QUESTIONS RÉPONSES POUR RÉUSSIR UN ENTRETIEN D'EMBAUCHE FACILEMENT

 

 

Questions réponses entretien – Aujourd’hui, vous allez découvrir 10 exemples de questions et réponses pour votre prochain entretien d’embauche. 

Dans sa vie professionnelle, on passe forcément par la case de l’entretien et ses questions déstabilisantes. 

Mais pas d’inquiétude, je vous propose dans cette vidéo de voir aujourd’hui les 10 questions réponses pour réussir un entretien d’embauche. 

 

Vous allez découvrir des réponses aux questions comme :

  • Parlez-nous un peu de vous
  • Quel est votre plus grand défaut ?
  • Pourquoi pensez-vous être la personne idéale pour ce job ?
  • Quels étaient les aspects les moins agréables de votre précédent emploi ?
  • Avez-vous postulé pour d’autres offres que la nôtre ?
  • Avez-vous des questions ?
  • Et bien d’autres…

 

Bonjour, je m’appelle David Fraisse, je suis conseiller en recrutement, spécialisé dans les entretiens d’embauche. 

Depuis 2009, j’aide les candidats en recherche d’emploi à décrocher leur job idéal grâce à des techniques marketing

Dans ma carrière, j’ai réussi 103 recherches d’emploi sans avoir de diplôme ou d’expérience professionnelle.

Voici donc 10 exemples de questions reponses pour votre entretien d’embauche

 

Alors, la 1ère question est :

 

1. Quel est votre plus grand défaut ?

 

Probablement la question la plus typique d’un entretien à telle point qu’elle en est devenue inévitable. 

Pas de panique, il suffit de prendre du recul et de montrer qu’un défaut n’est pas une fatalité. 

Soyez honnête et essayez de mettre en avant un défaut qui ne nuit pas au poste que vous visez. 

Par exemple, un comptable qui manque d’intégrité ou un commercial qui est très timide. 

Précisez enfin que vous cherchez toujours à vous améliorer. 

Et pour cela, vous devez suivre ces 3 étapes. 

1ère étape : dites votre défaut : « Je suis pessimiste » ou « J’ai du mal à déléguer ». 

Ensuite donnez un exemple concret comme « Je suis systématiquement persuadé que le client va refuser mon offre ». 

2ème étape : expliquez comment y remédier : « Je me force à me dire que mes chances sont aussi bonnes que pour n’importe qui et cela m’aide à relativiser ». 

3ème étape : donnez une qualité associée à ce défaut du style : « Du coup, je donne toujours le meilleur de moi-même pour épater le client ».

Ce qui donne : « Je suis pessimiste parce que je suis systématiquement persuadé que le client va refuser mon offre. 

Du coup, je me répète régulièrement que mes chances sont aussi bonnes que pour n’importe qui, et cela m’aide à relativiser.

Ce qui fait que je donne toujours le meilleur de moi-même pour satisfaire le client ».

 

2. Quelles sont vos attentes salariales ?

 

Le salaire ! Il faut évidemment l’avoir anticipée AVANT l’entretien. 

Si un salaire est spécifié dans l’annonce, servez-vous en comme salaire de référence. 

Il est parfois d’usage de demander plus ou moins 10% en fonction de vos compétences mais il est encore trop tôt pour négocier un salaire à ce stade de l’entretien. 

Si ce n’est pas le cas, basez-vous sur votre ancien salaire ou sur ceux de votre secteur d’activité. 

L’objectif est de rester cohérent et de ne pas brusquer le recruteur. 

En aucun cas vous ne devez répondre : « et vous, que me proposez-vous ? ». 

Si vous le faites, l’employeur vous proposera systématiquement le salaire le plus bas possible !

La réponse la plus courante est de dire : « Je demande 35 000€ brut par an », mais elle est mauvaise car c’est une forme d’exigence. 

Dites plutôt : « Un salaire entre 35 000 et 38 000€ brut par an me semble juste, qu’en dites-vous ? » ou alors « Dans mes précédents emplois, ma rémunération oscillait généralement entre 35 000 et 38 000 € brut par an. 

Qu’en dites-vous ? ». 

Pensez à toujours poser la question « Qu’en dites-vous ? » à la fin, elle permet d’ouvrir la négociation.

3. Pourquoi pensez-vous être la personne idéale pour ce job ?

 

Encore une question à préparer avant de venir en entretien. 

Le recruteur cherche à savoir si vous savez ici de quoi on parle. 

Il faut connaître l’offre pour ce poste sur le bout des doigts ainsi que les forces de l’entreprise. 

Il vous faut sortir entre 3 et 4 atouts qui font que votre candidature diffère de celle des autres sans les critiquer. 

Ainsi, parlez de vos expériences antérieures, de votre formation, de vos compétences, de vos passions… 

Tout ce qui peut vous servir est matière à être utilisé.

Faites le lien entre vos qualités et vos expériences et celles attendues par les recruteurs. 

Dites par exemple : « Étant donné que je suis de nature très organisé et méthodique, j’apprécie faire de la comptabilité. 

Dans mon précédent emploi, j’ai appris également à gérer l’urgence ce qui me donne aujourd’hui une certaine flexibilité. 

Je rajouterai également que je suis intègre et sérieux. 

De ce fait, je pense être le candidat idéal pour ce poste de comptable au sein de la XXX company. »

4. Parlez-nous un peu de vous

 

Probablement l’une des questions les plus difficiles et elle est systématiquement posée. 

Mon conseil : séquencez votre discours entre passé, présent et futur. 

Parlez environ 1 à 2 minutes et ne vous étalez pas trop dans les détails. 

Là aussi, décomposez votre réponse en 3 étapes.

1ère tape : citez vos réalisations passées

2ème étape : ce que vous faites actuellement qui est utile au poste visé 

3ème étape : vos attentes futures dans l’entreprise. 

Cette question est une forme détournée de la question précédente : « Pourquoi pensez-vous être la personne idéale pour ce job ? ». 

Vous devez révéler des atouts tout en parlant de vous.

Mon conseil, répondez comme ceci : « Depuis tout petit, ceux qui m’entourent me disent sans cesse que, ce qui me caractérise c’est mon lien humain. 

Que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle, je m’investis à fond dans le relationnel car c’est quelque chose qui compte pour moi. 

Dans les 7 dernières années, j’ai ainsi appris à diriger une équipe de 5 personnes au service événementiel du groupe XXX et ma passion pour l’automobile m’a permis de partager une vraie énergie. 

C’est grâce à celle-ci que j’ai pu augmenter de 35% le nombre de participants à nos 2 salons annuels. »

5. Quels étaient les aspects les moins agréables de votre précédent emploi ?

 

Le danger de cette question est d’être négatif et de dénigrer son ancien poste. 

Croyez-moi d’expérience, c’est une très mauvaise idée. 

L’astuce est ici de dire que vos missions précédentes ne représentaient plus un défi pour vous et que vous pensiez que vos compétences seraient plus utiles ailleurs. 

Que vous aviez envie d’un nouveau challenge à relever et que l’entreprise où vous postulez à ce jour, correspond parfaitement à vos attentes. 

Pensez également à glisser un mot sur vos supérieurs et vos collègues en montrant en quoi ils vous ont aidés et soutenus, c’est toujours apprécié. 

L’astuce est ici de dire : « En 4 ans de travail chez XXX en tant que chef de rayon, il y avait énormément d’imprévus de dernière minute à gérer en raison des problèmes de livraison le soir. 

Cela me faisait déborder de plusieurs heures à pratiquement tous mes services et cela nuisait à ma vie de famille. 

J’adorais mon emploi mais je devais aussi prendre du temps pour ceux que j’aime. 

C’est l’aspect négatif qui m’a décidé de changer de poste pour un emploi plus stable niveau horaires. »

6. Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

 

Cantonnez-vous à une réponse professionnelle uniquement. 

On ne vous demande pas de savoir si vous voulez une belle maison et un labrador mais plutôt si vous souhaitez devenir un expert dans votre secteur dans les prochaines années. 

Répondez ainsi que vous souhaitez vous familiariser avec le poste, et si possible gagner en responsabilité au sein de l’entreprise.

Répondez : « Je m’imagine ayant davantage de responsabilités au sein de votre entreprise. 

J’espère que je vous aurai prouvé de quoi je suis capable en ayant atteint mes objectifs. 

J’espère également que mes collègues et supérieurs seront fiers du travail que j’aurai accompli. »

 

 

 

10 EXEMPLES DE QUESTIONS RÉPONSES POUR RÉUSSIR UN ENTRETIEN D'EMBAUCHE FACILEMENT

 

7. Prévoyez-vous avoir des enfants bientôt ?

 

Attention à cette question, le recruteur est hors la loi s’il vous la pose ! 

Le fait d’avoir ou non des enfants n’influe pas sur vos aptitudes professionnelles et ce dernier ne peut donc s’immiscer dans votre vie privée. 

Si toutefois vous vous retrouvez en face d’un Responsable des ressources humaines insistant, en pratique il est difficile de répondre sèchement avec un rappel à la loi. 

Dans ce cas précis, dites simplement la vérité. 

Et si le poste vous est refusé, il est possible de contacter le Défenseur des droits pour dénoncer ces pratiques illicites.

8. Avez-vous postulé pour d’autres offres que la nôtre ?

 

L’objectif du recruteur est de savoir s’il est en concurrence. 

C’est généralement bon signe mais il ne faut pas s’emballer pour autant. 

En disant oui, vous montrez que vous avez une certaine valeur sur le marché du travail. 

Précisez que vous avez d’autres pistes intéressantes qui ont données lieu à deux réponses positives jusqu’alors et que vous attendiez cet entretien pour faire votre choix final.

Même si c’est faux, vous donnez l’impression d’avoir de l’assurance et les recruteurs aiment bien généralement ce genre de profils.

Répondez ceci : « Oui, j’ai effectivement d’autres pistes intéressantes pour des postes similaires mais cet entretien doit me permettre de déterminer quelle offre est la meilleure pour moi. 

Éventuellement, vous pouvez rajouter : « Votre proposition est plus avantageuse sur le plan financier mais implique des horaires plus larges, c’est pour cela que je comptais en discuter également avec vous aujourd’hui. »

9. Qu’est-ce qui vous motive au quotidien ?

 

Les réponses sont souvent diverses : argent, pouvoir, responsabilité, reconnaissance, qualité de vie… 

Essayez de rester honnête sur cette question. 

Vous pouvez dire que vous avez envie de travailler dans une entreprise dont vous aimez les produits, ou que vous désirez apprendre un nouveau métier. 

N’en faites ni trop ni pas assez, soyez rapide mais efficace.

Vous pouvez dire : « J’apprécie avoir des responsabilités au sein de mon emploi. 

Même si elles sont minimes, elles me permettent d’avoir un champ d’action nécessaire pour prendre des décisions et donc améliorer mes résultats. 

Si cela peut également se combiner à une entreprise dont j’aime les produits, c’est parfait. »

10. Avez-vous des questions ?

 

C’est toujours le boss qui clos un entretien. 

Posez-lui des questions simples comme : « Proposez-vous une formation interne pour l’intégration de votre futur salarié ? » ou « Quelles sont les principales difficultés du poste selon vous ? » ou encore « Pensez-vous que mon profil soit en adéquation avec le poste ? »  

Le recruteur parlera un peu et l’entretien sera terminé.

Et voilà, vous connaissez désormais les 10 questions pièges que vous retrouverez probablement lors de votre prochain entretien d’embauche ainsi que des pistes de réponses associées.

Prenez soin de vous et à bientôt.

David Fraisse

David Fraisse signature

Lire l’article suivant : 7 DÉFAUTS ENTRETIEN D’EMBAUCHE – EXEMPLES (Simulation)