Les recruteurs détestent ça ! 10 choses à ne jamais dire en entretien d’embauche

L’entretien d'embauche est l’opportunité par excellence de faire bonne impression. Mais saviez-vous qu’il existe certaines phrases qui, lorsqu’elles sont prononcées, peuvent immédiatement mettre fin à vos chances d’obtenir le job ?

Dans cet article, vous allez découvrir les 10 choses que vous devez absolument éviter de dire lors de cet échange crucial. Intégrez ces conseils pour réussir facilement votre prochain entretien et vous rapprocher de l'emploi de vos rêves.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

L’importance de la préparation avant un entretien d'embauche

L’entretien d'embauche est souvent comparé à une première rencontre : c’est votre chance de faire une première impression mémorable. Tout comme vous ne voudriez pas vous présenter à un premier rendez-vous sans vous préparer, il est essentiel d’arriver à un entretien d'embauche bien préparé.

Voici quelques raisons pour lesquelles la préparation est cruciale :

  • Première impression : Les recruteurs peuvent généralement dire dans les premières minutes si un candidat est bien préparé ou non. Cette première impression peut grandement influencer le reste de l’entretien.
  • Confiance en soi : Être bien préparé augmente votre confiance en vous, vous permettant de répondre aux questions avec aisance et assurance.
  • Montre votre professionnalisme : Un candidat bien préparé démontre son sérieux, son professionnalisme et son désir réel d’obtenir le poste.

Les dangers des choses à ne jamais dire en entretien d'embauche

Mais il ne s’agit pas uniquement de préparation technique. Savoir quoi dire est tout aussi crucial que de savoir quoi ne pas dire. Certains propos, même s’ils semblent anodins ou honnêtes, peuvent sérieusement nuire à vos chances d’être recruté.

Quelques exemples de ce qu’il vaut mieux éviter :

  • Critiquer un ancien employeur : même si vous avez eu une mauvaise expérience, il est préférable de rester positif et professionnel.
  • Admettre ne pas connaître l’entreprise : cela montre un manque d’intérêt pour le poste et l’entreprise.
  • Aborder des sujets trop personnels : gardez l’entretien professionnel.

En résumé, la préparation est la clé. Elle vous permet non seulement de briller techniquement et professionnellement, mais aussi de naviguer habilement à travers les questions pièges et d’éviter de commettre des erreurs qui pourraient coûter cher.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Voici donc les 10 choses à ne jamais dire pendant un entretien d'embauche :

Critiquer son ancien employeur ou collègues

L’entretien d'embauche est un moment privilégié pour mettre en avant vos compétences, vos expériences et votre adéquation pour le poste visé. Mais alors, pourquoi certains candidats sont-ils tentés de parler négativement de leurs anciennes expériences ? Et quel impact cela peut-il avoir sur leurs chances d'embauche ? Penchons-nous sur ces questions.

Pourquoi est-ce une mauvaise idée ?

  1. Mauvaise première impression
    • Votre interlocuteur ne vous connaît pas. Critiquer un ancien employeur ou collègue dès le départ peut donner l’impression que vous êtes une personne négative ou difficile à travailler avec.
  2. Remise en question de votre professionnalisme
    • Les conflits peuvent survenir partout, mais un professionnel sait comment les gérer sans les étaler publiquement. Critiquer ouvertement met en doute votre capacité à gérer ces situations de manière mature.
  3. Risques d’antécédents conflictuels
    • Si vous critiquez votre ancien employeur, le recruteur peut se demander si vous ne ferez pas de même avec leur entreprise dans le futur.

L’intelligence émotionnelle en jeu

L’intelligence émotionnelle est la capacité de comprendre et de gérer ses propres émotions, ainsi que celles des autres. C’est une compétence hautement valorisée dans le monde professionnel. Quand vous choisissez de ne pas parler négativement de vos précédentes expériences, cela montre que :

  • Vous savez gérer vos émotions : au lieu de laisser la frustration ou la colère prendre le dessus, vous choisissez une approche réfléchie.
  • Vous avez de l'empathie : même si vous n’étiez pas d’accord avec un ancien collègue ou patron, vous comprenez que chaque personne a ses propres raisons d’agir.

Parler négativement de vos précédentes expériences ne vous fait aucun bien lors d’un entretien. Cela peut, en fait, nuire à votre image et diminuer vos chances d’obtenir le poste. Au lieu de cela, concentrez-vous sur ce que vous avez appris de ces expériences et comment vous pouvez apporter une valeur ajoutée à votre futur employeur.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

« Je n’ai pas vraiment préparé l’entretien. »

Imaginez que vous vous apprêtiez à regarder un spectacle de danse et que le premier danseur, avant de commencer, avoue au public qu’il n’a pas vraiment répété. Comment vous sentiriez-vous à ce moment-là ? L’entretien d'embauche n’est pas différent. Dire que vous n’avez pas pris le temps de vous préparer peut avoir des conséquences bien plus graves que vous ne le pensez.

La préparation : un signe de votre engagement

  1. Cela montre que vous tenez à ce poste
    • Prendre le temps de se préparer démontre que vous êtes sérieux dans votre intention d’intégrer l’entreprise. Le contraire, bien sûr, donne une toute autre impression.
  2. Vous vous démarquez des autres candidats
    • Dans un monde compétitif, ceux qui font l’effort de préparation sont souvent ceux qui sortent du lot.
  3. C’est une question de respect
    • Envers vous-même, mais aussi envers les personnes qui vous reçoivent. Ils ont prévu du temps pour vous, la moindre des choses est de montrer que vous avez fait de même.

Les conséquences de l’aveu

Admettre que vous n’êtes pas préparé(e) peut avoir plusieurs répercussions :

  • Diminution de votre crédibilité : Si vous ne vous préparez pas pour un entretien, comment, l'employeur peut-il vous faire confiance pour vous préparer aux tâches importantes du poste ?
  • Questionnement sur votre motivation : Si vous êtes vraiment intéressé par le poste, pourquoi n’avez-vous pas pris le temps de vous préparer ?
  • Doutes sur vos compétences : La préparation est une compétence en soi. Ne pas être préparé peut jeter le doute sur vos autres compétences professionnelles.

Il est crucial de toujours arriver à un entretien d'embauche bien préparé. C’est un signe de respect, de professionnalisme, et cela montre votre intérêt pour le poste. Si pour une raison ou une autre, vous n’avez pas pu vous préparer autant que vous l’auriez souhaité, évitez d’en parler pendant l’entretien. Concentrez-vous plutôt sur vos compétences, votre expérience et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Poser la question : « Qu’est-ce que votre entreprise fait exactement ? »

Ah, la fameuse question qui peut faire grincer des dents tout recruteur ! Dans l’ère du digital où une simple recherche Google peut vous fournir une mine d’informations, ne pas connaître l’entreprise pour laquelle vous postulez peut s’avérer être une erreur fatale. Découvrons pourquoi cette question est souvent mal reçue et comment éviter de se retrouver dans cette situation.

La méprise de ne pas faire ses devoirs

  1. Manque d’intérêt évident
    • Poser cette question donne l’impression que le poste n’a pas une grande importance pour vous, faute d’avoir consacré un peu de temps à faire des recherches préalables.
  2. Doute sur votre sérieux
    • Dans la plupart des métiers, la recherche et la préparation sont essentielles. Si vous ne faites pas cet effort de base pour un entretien, comment serez-vous perçu dans des tâches plus complexes ?
  3. Vous vous mettez en désavantage
    • Ne pas connaître l’entreprise vous prive d’une opportunité de personnaliser vos réponses et de montrer comment vos compétences peuvent répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise.

L’impact d’une bonne recherche en amont

Se renseigner sur l’entreprise avant l’entretien présente de nombreux avantages :

  • Confiance accrue : Vous serez plus à l’aise lors de l’entretien, sachant que vous avez une bonne compréhension de l’entreprise et de son secteur d’activité.
  • Meilleure interaction : Pouvoir discuter des actualités ou des projets récents de l’entreprise montre que vous êtes proactif et vraiment intéressé.
  • Opportunité de poser de meilleures questions : Au lieu de demander ce que fait l’entreprise, vous pourriez poser des questions sur un nouveau produit, une récente acquisition ou tout autre sujet pertinent. Cela démontre non seulement que vous avez fait vos recherches, mais aussi que vous pensez de manière stratégique.

Avant de vous présenter à un entretien, prenez le temps de vous familiariser avec l’entreprise, son secteur d’activité, sa culture et ses défis actuels. Cette démarche renforcera votre image de candidat sérieux, préparé et véritablement intéressé par le poste.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

« Je suis désespéré, j’ai vraiment besoin de ce travail. »

Bien que la recherche d'emploi puisse être stressante et émotionnellement éprouvante, l’entretien d'embauche n’est pas le lieu pour exprimer votre désespoir. Même si votre intention est d’être honnête ou de susciter de l'empathie, montrer un tel niveau de désespoir peut avoir l’effet inverse de celui escompté. Analysons les raisons de cette réaction et comment mieux aborder le sujet.

Le désespoir : une alerte pour les recruteurs

  1. Perception de la valeur personnelle diminuée
    • Exprimer du désespoir peut donner l’impression que vous postulez pour le poste par nécessité et non parce que vous êtes le meilleur candidat. Cela peut amener le recruteur à se demander : « Si ce candidat est si désespéré, pourquoi personne d’autre ne l’a-t-il embauché ? »
  2. Doutes sur la motivation réelle
    • Le recruteur pourrait penser que vous accepteriez n’importe quel emploi, quelle que soit l’adéquation avec vos compétences ou vos intérêts, simplement par désespoir.
  3. Risque pour la culture d’entreprise
    • Les entreprises valorisent la dynamique d’équipe et la culture d’entreprise. Un candidat désespéré peut être perçu comme quelqu’un qui pourrait ne pas s’intégrer facilement ou perturber l’harmonie de l’équipe.

Comment aborder le sujet avec tact

Si vous ressentez le besoin d’exprimer votre enthousiasme ou l’urgence de votre situation, voici comment le faire de manière constructive :

  • Accentuez votre enthousiasme pour le poste : Plutôt que de dire que vous avez désespérément besoin du travail, parlez de votre passion pour le rôle et de la manière dont vous pouvez contribuer positivement à l’entreprise.
  • Évoquez vos compétences et expériences pertinentes : Montrez que vous êtes non seulement intéressé par le poste, mais que vous êtes également le candidat idéal grâce à vos compétences et à votre expérience.
  • Posez des questions sur le poste et l’entreprise : Cela montre que vous êtes proactif et véritablement intéressé par le rôle et la culture de l’entreprise.

Il est essentiel de se présenter à un entretien avec confiance et de se concentrer sur ce que vous pouvez offrir à l’entreprise, plutôt que sur ce que vous espérez obtenir. Même si la situation peut être difficile, la clé est de montrer votre valeur et votre passion pour le rôle, plutôt que votre désespoir.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Parler de son salaire dès les premières minutes

Lorsqu’on postule pour un emploi, la question du salaire est sans aucun doute l’une des plus préoccupantes. Après tout, nous travaillons pour gagner notre vie. Cependant, aborder ce sujet dès le début de l’entretien peut s’avérer contre-productif et donner une mauvaise première impression. Explorons pourquoi et comment naviguer habilement autour de ce sujet délicat.

L’image que cela renvoie

  1. Priorités mal placées
    • Aborder le salaire d’entrée de jeu peut faire penser que votre principale motivation est l’argent, plutôt que l’intérêt pour le poste, l’équipe ou la mission de l’entreprise.
  2. Manque de tact professionnel
    • Dans le monde professionnel, il y a un certain protocole à suivre. Se précipiter sur le sujet du salaire peut être perçu comme une preuve d’inexpérience ou d’insensibilité.
  3. Possibilité de se vendre à découvert
    • Si vous abordez le salaire trop tôt, vous pourriez soit viser trop bas, soit trop haut, sans avoir eu l’occasion de discuter en profondeur des responsabilités et des avantages associés au poste.

Quand et comment aborder le sujet

Si la rémunération est cruciale pour vous (et elle l’est pour la plupart d’entre nous), voici comment procéder avec discernement :

  • Faites vos recherches à l’avance : Avant l’entretien, renseignez-vous sur la fourchette salariale typique pour ce type de poste dans votre région. Cela vous donnera une base de négociation.
  • Attendez le bon moment : Idéalement, le sujet du salaire devrait être abordé lorsque le recruteur ou le futur employeur en parle, souvent à la fin de l’entretien ou lors d’un second rendez-vous.
  • Soyez prêt à discuter de votre valeur : Lorsque le sujet est abordé, soyez prêt à justifier votre demande en évoquant vos compétences, votre expérience et ce que vous apportez à l’entreprise.

Si le salaire est un élément essentiel pour tout professionnel, il est crucial d’aborder le sujet avec tact et au bon moment. Concentrez-vous d’abord sur la manière dont vous pouvez être un atout pour l’entreprise. Une fois que vous avez établi votre valeur, vous serez en meilleure position pour négocier le salaire que vous méritez.

david fraisse, coach emploi

« Je n’ai pas vraiment de faiblesses. »

Ah, la question des forces et faiblesses ! Classique de l’entretien d'embauche, elle offre aux candidats une occasion de montrer leur capacité d’auto-évaluation et de croissance personnelle. En prétendant n’avoir aucune faiblesse, vous pourriez involontairement envoyer un message différent de celui que vous espériez. Analysons pourquoi cette affirmation peut être mal reçue et comment aborder cette question avec sincérité.

La problématique derrière l’absence de faiblesses

  1. Manque de conscience de soi
    • Chaque individu a des domaines d’amélioration. Prétendre le contraire peut indiquer une absence d’introspection ou une incapacité à accepter et travailler sur ses défauts.
  2. Doute sur l’honnêteté
    • Les recruteurs pourraient interpréter cette réponse comme un manque de transparence ou comme une tentative de cacher certaines réalités.
  3. Résistance potentielle au feedback
    • L’une des préoccupations pourrait être que, si un candidat ne reconnaît pas ses faiblesses, il pourrait être difficile à coacher ou réticent à recevoir des retours constructifs.

Comment aborder la question des faiblesses de manière constructive

Répondre à cette question de manière sincère, tout en montrant que vous êtes proactif dans la gestion de vos défis, est essentiel. Voici comment :

  • Choisissez une véritable faiblesse : Optez pour quelque chose de pertinent, mais qui n’est pas essentiel pour le poste. Par exemple, si vous postulez pour un poste de développeur, vous pouvez parler de votre impatience lorsqu’il s’agit de détails administratifs.
  • Mettez l’accent sur votre croissance : Ne vous contentez pas de mentionner la faiblesse. Parlez également des mesures que vous avez prises pour la surmonter ou la gérer.
  • Soyez bref et positif : Il n’est pas nécessaire de s’étendre sur le sujet. Mentionnez votre faiblesse, comment vous la gérez et passez à autre chose.

La capacité de s’auto-évaluer est une compétence précieuse, tant sur le plan personnel que professionnel. Les employeurs apprécient les candidats qui reconnaissent leurs domaines d’amélioration et qui prennent des mesures pour évoluer. En abordant cette question avec honnêteté et positivité, vous démontrez non seulement votre conscience de soi, mais aussi votre détermination à devenir le meilleur professionnel possible.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Utiliser un langage inapproprié ou vulgaire

Lors d’un entretien d'embauche, chaque mot compte. C’est l’occasion de présenter la meilleure version de vous-même et de convaincre l'employeur de votre aptitude pour le poste. Utiliser un langage inapproprié ou vulgaire peut compromettre vos chances, même si vous êtes qualifié. Comprendre les raisons derrière cela et comment éviter ces pièges est crucial pour réussir vos entretiens.

Implications d’un langage non-professionnel

  1. Projection d’une mauvaise image
    • Le langage vulgaire peut vous faire passer pour quelqu’un de peu raffiné ou de manquant de jugement. Il peut aussi faire douter de votre capacité à interagir de manière appropriée avec des clients, des collègues ou d’autres parties prenantes.
  2. Doutes sur le sérieux
    • Si vous ne pouvez pas maintenir une communication professionnelle lors d’un entretien, comment pouvez-vous garantir que vous le ferez dans des situations professionnelles cruciales ?
  3. Impact sur la culture d’entreprise
    • Les entreprises valorisent la dynamique d’équipe. Un langage inapproprié peut soulever des inquiétudes quant à votre capacité à vous intégrer et à respecter les normes de l’entreprise.

Comment assurer une communication professionnelle

Même si vous êtes quelqu’un de détendu et que vous préférez un style de communication informel, il est essentiel de s’adapter à la situation d’un entretien. Voici quelques conseils pour maintenir le bon ton :

  • Préparez-vous à l’avance : Répétez vos réponses à des questions courantes pour éviter les dérapages spontanés.
  • Soyez conscient de votre langage corporel : Les mots ne sont pas la seule chose qui compte. Votre posture, votre contact visuel et votre gestuelle en disent aussi long sur vous.
  • Écoutez activement : Assurez-vous de comprendre les questions posées et répondez de manière réfléchie.
  • Demandez des retours : Après des entretiens pratiques avec des amis ou des mentors, demandez-leur s’ils ont remarqué des termes ou expressions inappropriés que vous pourriez éliminer.

Maintenir une communication professionnelle est une compétence essentielle que les employeurs recherchent. Non seulement cela montre du respect pour la personne ou les personnes qui vous interviewent, mais cela démontre aussi votre sérieux et votre engagement envers le rôle pour lequel vous postulez.

david fraisse, coach emploi

« Je verrai combien de temps je reste dans cette entreprise. »

Ah, la question de l’engagement ! Dans un monde professionnel en perpétuelle évolution, les entreprises recherchent plus que jamais des employés dévoués et investis sur le long terme. Une telle remarque, même faite sur le ton de la plaisanterie, peut soulever des doutes quant à votre loyauté et à votre volonté de croissance au sein de l’entreprise. Penchons-nous sur les implications potentielles d’une telle affirmation.

Risques associés à la remise en question de l’engagement

  1. Questionnement sur la loyauté
    • Les entreprises investissent du temps et des ressources pour former leurs employés. Si un candidat donne l’impression qu’il pourrait partir rapidement, cela soulève des inquiétudes quant à la rentabilité de cet investissement.
  2. Impact sur les dynamiques d’équipe
    • Une équipe soudée et cohérente est essentielle pour le bon fonctionnement d’une entreprise. Si un membre semble incertain de son futur au sein de l’équipe, cela peut affecter la dynamique générale.
  3. Doutes sur la motivation
    • Les employeurs recherchent des candidats passionnés par le poste et l’entreprise. Suggérer que votre temps pourrait être limité montre un manque d’enthousiasme.

Montrer son engagement lors d’un entretien

Il est crucial de montrer que vous êtes investi dans le rôle pour lequel vous postulez et que vous envisagez un futur au sein de l’entreprise. Voici quelques astuces pour y parvenir :

  • Recherchez l’entreprise : Montrez que vous connaissez bien la société, son histoire, sa culture, et que vous souhaitez en faire partie.
  • Parlez de croissance : Évoquez vos aspirations professionnelles en lien avec le poste pour lequel vous postulez, montrant ainsi votre désir de croissance au sein de l’entreprise.
  • Posez des questions à long terme : Interrogez le recruteur sur les opportunités de formation, les perspectives d’évolution ou les projets futurs de l’entreprise.
  • Évitez les formulations négatives ou incertaines : Même si vous avez des doutes, l’entretien n’est pas le moment d’en parler. Restez positif et montrez de l’enthousiasme.

Dans le contexte professionnel actuel, l’engagement des employés est essentiel pour la croissance et la stabilité d’une entreprise. En montrant votre engagement et votre passion pour le rôle et la société, vous augmentez vos chances de faire une impression durable et positive lors de l’entretien.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Parler excessivement de soi sans se rapporter au poste

Lors d’un entretien d'embauche, il est essentiel de savoir se mettre en avant. Toutefois, il est tout aussi crucial de le faire de manière stratégique. Parler abondamment de soi sans établir de lien avec le poste en question peut donner l’impression que vous manquez de pertinence ou que vous n’avez pas bien compris les exigences du rôle. Plongeons dans la manière dont vous pouvez éviter cet écueil.

Les dangers de ne pas se contextualiser

  1. Manque de pertinence
    • Parler de compétences ou d’expériences qui n’ont pas de rapport direct avec le poste peut dérouter le recruteur et le faire douter de votre préparation.
  2. Perte de temps précieux
    • Les entretiens sont souvent limités en temps. Chaque minute devrait être utilisée pour démontrer pourquoi vous êtes le candidat idéal.
  3. Risque de paraître égocentrique
    • Un discours trop centré sur soi peut donner l’impression que vous manquez d’écoute ou que vous n’êtes pas apte à travailler en équipe.

Stratégies pour se rapporter efficacement au poste

Maintenant que nous avons compris l’importance de contextualiser, voici comment s’y prendre :

  • Étudiez bien l’offre d'emploi : Avant l’entretien, passez en revue la description du poste. Notez les compétences et expériences requises.
  • Préparez des anecdotes pertinentes : Pensez à des situations spécifiques où vous avez démontré ces compétences. Assurez-vous qu’elles soient directement liées au poste.
  • Utilisez la méthode STAR : Situation, Tâche, Action, Résultat. C’est une technique efficace pour répondre aux questions comportementales tout en restant pertinent.
  • Faites preuve d’écoute active : Lorsque le recruteur pose une question, écoutez attentivement et adaptez votre réponse en fonction de ce qui est demandé.
  • Posez des questions liées au poste : Cela montre votre intérêt pour le rôle et vous permet de contextualiser davantage vos réponses.

Bien que partager vos expériences soit vital lors d’un entretien, il est primordial de toujours les relier au poste pour lequel vous postulez. En gardant cela à l’esprit, vous vous assurez de rester pertinent et de marquer des points auprès de votre interlocuteur.

david fraisse, coach emploi

« Je préfère travailler seul, je n’aime pas trop les équipes. »

L’un des aspects fondamentaux du travail dans la plupart des entreprises modernes est la capacité à travailler en équipe. Les projets sont souvent multidisciplinaires et nécessitent une collaboration étroite entre différents membres. Ainsi, exprimer une réticence à travailler en équipe peut susciter des inquiétudes chez les recruteurs. Voyons pourquoi c’est un sujet sensible et comment aborder la question de la collaboration lors d’un entretien.

Pourquoi la collaboration est-elle si valorisée ?

  1. Synergie et créativité
    • Le travail en équipe permet de mettre en commun les compétences et de stimuler la créativité.
  2. Productivité accrue
    • La collaboration permet souvent d’accomplir plus en moins de temps.
  3. Développement de compétences sociales
    • Le travail d’équipe développe des compétences comme la communication, la négociation, et l'empathie, toutes essentielles dans le monde professionnel.

Les implications de préférer travailler seul

  • Signal d’alarme pour les recruteurs
    • La plupart des postes nécessitent une certaine forme de collaboration. Une réticence à travailler en équipe peut donc être vue comme un manque d’adaptabilité.
  • Limitation dans les opportunités de carrière
    • Les opportunités de croissance peuvent être limitées si vous êtes perçu comme quelqu’un qui ne peut pas travailler en équipe.

Comment montrer votre volonté de collaborer sans renier votre individualité

Il est important de reconnaître que la préférence pour le travail individuel n’est pas forcément un défaut. Voici comment équilibrer vos réponses :

  • Soyez honnête, mais nuancé : Si vous préférez travailler seul, expliquez pourquoi, mais montrez que vous comprenez la valeur de la collaboration et que vous êtes prêt à travailler en équipe lorsque cela est nécessaire.
  • Donnez des exemples de collaboration réussie : Partagez des anecdotes où vous avez travaillé efficacement en équipe, même si cela n’est pas votre préférence.
  • Soulignez vos compétences en communication : Montrez que vous avez les compétences nécessaires pour travailler en équipe, même si vous préférez travailler seul.

Le monde professionnel moderne valorise grandement la collaboration. Si vous préférez travailler seul, il est essentiel de montrer que vous êtes néanmoins capable et disposé à travailler en équipe lorsque cela est nécessaire. L’équilibre est la clé.

choses à ne jamais dire entretien d'embauche

Conclusion : Optimiser sa communication pour l’entretien d'embauche

L’entretien d'embauche est sans doute l’une des étapes les plus cruciales dans le processus de recherche d'emploi. C’est le moment où les recruteurs peuvent véritablement percevoir qui vous êtes, au-delà de votre CV. Pour maximiser vos chances de décrocher le poste de vos rêves, il est essentiel de faire attention à chaque détail, des mots que vous employez à la manière dont vous les formulez.

Le poids des mots et de la préparation

  1. La première impression est cruciale
    • Souvent, ce que vous dites dans les premières minutes peut définir le ton et l’orientation de l’ensemble de l’entretien. Choisissez vos mots avec soin.
  2. La préparation est la clé
    • En connaissant à l’avance les pièges à éviter, vous montrez non seulement que vous avez pris l’entretien au sérieux, mais aussi que vous avez le souci du détail.

Rappels des points à éviter

  • Des commentaires négatifs sur d’anciens employeurs
  • Admettre un manque de préparation
  • Ignorer ce que fait l’entreprise
  • Montrer un désintérêt pour le travail d’équipe
  • … Et tous les autres points abordés dans cet article !

Petits conseils pour aller de l’avant :

  • Écoutez activement : Montrez que vous êtes engagé dans la conversation.
  • Posez des questions pertinentes : Cela montre votre intérêt pour l’entreprise et le poste.
  • Restez authentique : Tout en évitant les faux pas, n’oubliez pas de rester vous-même.

Pour conclure, chaque entretien est une occasion d’apprendre et de s’améliorer. Même si vous dites certaines choses à ne jamais dire lors d’un entretien d'embauche et faites des erreurs, l’important est de les reconnaître, d’en tirer des leçons et de s’y préparer pour la prochaine fois. Rappelez-vous que l’essentiel est de communiquer de manière efficace et authentique.

Excellent entretien d'embauche.

David Fraisse

Ma chaine youtube : https://youtube.com/@david.fraisse

David Fraisse signature

Svp abonnez-vous et likez:

1 réflexion au sujet de « Les recruteurs détestent ça ! 10 choses à ne jamais dire en entretien d’embauche »

Laisser un commentaire

Youtube : TOP 17 Questions et Réponses en entretien d'embauche

X