Sélectionner une page

7 POINTS DE VOTRE VIE PRIVÉE QUE VOUS NE DEVEZ SURTOUT PAS ABORDER PENDANT L’ENTRETIEN D’EMBAUCHE

 

VIE PRIVÉE : Quand on passe un entretien d’embauche, les recruteurs veulent tout savoir sur vous. 

Il est difficile de savoir ce que l’on peut dire ou ne pas dire. Certaines aspects de votre vie peuvent vous paraitre plutôt intéressants alors qu’en fait, ils provoquent l’effet inverse. Il vaut mieux éviter de prononcer certaines phrases car elles sont plus ou moins bien perçus par les recruteurs.

Si seulement vous pouviez lire dans leur tête, cela vous faciliterait la tache et vous permettrait de donner les réponses idéales. Mais en attendant de développer ce don, il est relativement facile de savoir ce que vous pouvez dire ou ne pas dire pas. 

Si vous préparez suffisamment bien votre entretien à l’avance, vous pourrez faire une excellente impression quand vous vous trouverez en face du recruteur. 

 

C’est pour cela que dans cette vidéo, vous allez découvrir les 7 aspects de votre vie que les recruteurs ne doivent surtout pas savoir. 

 

Vous verrez aussi :

  1. Où est la limite entre la vie privée et la vie professionnelle
  2. Devez-vous parler de votre vie privée, de votre famille, de votre santé…
  3. Comment parler de vos défauts sans trop en dire 
  4. Et des exemples réels de candidats qui ont commis de grosses erreurs racontés par les recruteurs

 

L’entretien d’embauche est un passage obligatoire qui détermine si oui ou non vous allez obtenir l’emploi que vous voulez. Même si vous avez le profil idéal pour ce poste, il y a toujours un risque de faire une erreur pendant l’entretien et de se faire recaler. 

Il y a certaines choses qu’il vaut mieux ne pas dire. Partager trop d’informations sur votre vie personnelle peut vous porter préjudice. Voir même de vous éliminer du processus de recrutement. 

 

Pourtant la loi est très claire sur ce point : aucune information d’ordre personnel ne doit être demandée par les recruteurs lors d’un entretien. 

 

Il y a déjà assez avec les réseaux sociaux pour en savoir énormément sur votre vie. Un conseil d’ailleurs, faites très attention aux réseaux sociaux et aux partages que vous pouvez y faire. La majorité des recruteurs font des enquêtes sur les candidats qu’ils reçoivent ou pas, tout dépend. Vous devez bloquer l’accès à vos pages personnelles aux personnes que vous ne connaissez pas.

J’ai lu un article récemment qui parlait d’énormes erreurs commises par des candidats qui avaient raconté un peu trop de détails sur leur vie privée.

 

Voici donc les 7 aspects de votre vie que les recruteurs ne doivent surtout pas savoir.

 

1er point – Ne parlez pas de vos enfants

 

Je ne doute pas que vos enfants sont vos anges adorés, la prunelle de vos yeux. Mais évitez d’en parler et encore moins de rentrer dans les détails sur leur vie et leurs activités. Cela ne regarde pas le recruteur, votre vie privée doit le rester. 

Ils peuvent imaginer que cela aura une incidence sur votre organisation pour le futur poste, donc n’en parlez pas.Et n’oubliez pas ce que dit la loi, aucune information d’ordre personnel ne doit être demandée par les recruteurs lors d’un entretien. Ne perdez pas de vue que vous n’êtes pas encore embauché. 

Donc même si vos enfants sont les plus beaux et les plus intelligents du monde, gardez tout ça pour vous.

 

2ème point – Ne parlez pas de votre situation maritale

 

Que vous soyez célibataire, marié, divorcé, pacsé, voilà des informations qui relèvent de votre vie privée. Donc vous n’avez pas à répondre sur ce type de questions. Et de votre côté, n’en parlez pas non plus.

Je vous donne un exemple qu’un recruteur a rencontré.

Il a reçu un candidat pour un poste de commercial. Le candidat lui a expliqué qu’il avait divorcé. Qu’il avait la garde de ses enfants depuis trois mois et qu’il était débordé. Le pauvre avait l’air abattu, et le recruteur était très embarrassé par la situation.

Que s’est-il passé à votre avis ?

Et bien, le candidat n’a pas été retenu. 

N’oubliez jamais que vous devez donner envie aux recruteurs de travailler avec vous. Gardez vos problèmes personnels pour vous.Montrez de vous que les côtés positifs.

Le mieux, ça reste d’éviter de parler de votre vie privée. 

 

3ème point – Ne parlez pas de votre état de santé

 

Là encore, donner ce type d’info au recruteur est plutôt malvenu, et peut réduire à zéro toutes vos chances d’être sélectionné. 

Dans l’article que j’ai lu, un recruteur a raconté qu’un candidat lui a dit qu’il avait fait un arrêt cardiaque, puis un burn-out. 

Hors sujet. 

Voilà, le genre de problème à ne jamais raconter à un recruteur. Imaginez-vous l’effet que cela a eu sur lui. C’est simple, il ne l’a pas rappelé. 

Un autre exemple.

Pour justifier une période d’inactivité dans son CV, une jeune femme a expliqué qu’elle avait du mal à avoir un enfant. Et que finalement, elle avait dû se rendre à plusieurs reprises à l’étranger pour y remédier. 

Même si la frontière est fine entre la vie professionnelle et la vie personnelle, la candidate a fait une énorme erreur en racontant ce genre de détails. Mettez-vous à la place du recruteur. Ça va beaucoup trop loin. En plus, cela n’apporte rien dans le cadre d’un entretien professionnel. 

Ce n’est pas parce que vous allez raconter des détails de votre vie comme celui-ci que vous allez créer une relation avec le recruteur.

 

4ème point – Ne donnez pas trop d’infos sur vos passions

 

Que vous soyez passionné de golf, de voiture, de jeux vidéos, ne passez pas des heures à raconter comment s’est passé votre dernière partie de golf, quelle sera la marque de votre prochaine voiture ou l’achat de votre prochain jeu vidéo. 

Votre discours sur une activité extra-professionnelle doit, en quelques mots, vous permettre de dégager les aspects positifs de cette activité. 

Si cette activité vous a apporté des compétences en relation avec l’offre d’emploi, vous devez en parler mais sans en faire des tonnes.

Laissez venir le recruteur, s’il est intéressé, il vous posera des questions.

 

5ème point – Ne racontez jamais vos vrais défauts

 

« Je dois vous dire, j’ai du mal à me lever le matin, mais autrement tout va bien.» Voilà le genre d’info dont les recruteurs se seraient bien passé. 

Pendant l’entretien, ne soyez pas trop honnête non plus. L’objectif est de vous vendre, de donner envie aux employeurs de vous proposer un job. Pas de vous dévoiler totalement. 

Évitez aussi le fameux défaut “je suis perfectionniste”, ça ne marche plus, tous les candidats l’utilisent.

Trouvez-vous un défaut qui ne soit pas trop handicapant. Et derrière, précisez toujours que vous avez travaillé sur ce point ces derniers temps et que vous vous êtes nettement amélioré.

 

6ème point – Ne critiquez pas 

 

Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez quitté votre dernier emploi, ne soyez pas négatif. 

Par exemple, ne dites pas que vous n’avez pas pu progresser dans votre précédent emploi parce que votre employeur n’a pas exploité vos qualités et vos compétences. 

Critiquer son ancien chef, ses anciens collègues, son ancienne entreprise peut être perçu comme de l’aigreur, de la frustration. 

Alors que les recruteurs recherchent des personnes heureuses et motivées pour travailler. 

En plus, ils peuvent penser que vous ferez la même chose avec eux. 

 

7ème point – Gardez pour vous vos idées politiques ou religieuses

 

Le recruteur n’a pas à connaître votre vote aux dernières élections. Imaginez-vous si politiquement il est à l’opposé de vous. Que va-t-il se passer ? Vous risquez de passer à la trappe. Cela serait dommage de se faire recaler à cause de votre opinion politique. 

Donc méfiance.

 

David Fraisse

Cliquez ICI pour voir la vidéo Youtube : https://youtu.be/fcFFE89W80g

 

https://job2reve.com/votre-lettre-de-motivation/

https://www.regionsjob.com/conseils/entretien-embauche-vie-privee.html