Sélectionner une page

Comment ne plus avoir peur du recruteur lors d’un entretien d’embauche – 4 techniques

 

Vous avez enfin décroché un entretien d’embauche pour l’emploi de vos rêves. Le problème est que le stress monte à l’évocation de votre future rencontre avec le recruteur.

Alors qu’en fait, l’entretien est une super occasion de « se vendre » en mettant en valeur son parcours professionnel et en parlant de son vécu.

C’est pour ça que dans cet article, je vais vous donner 4 techniques pour déstresser.

Vous allez voir :

  1. pourquoi vous devez changer votre état d’esprit pour réussir votre entretien,
  2. la technique pour contrôler et éliminer votre stress,
  3. comment établir un bon contact avec le recruteur
  4. et pourquoi vous êtes la solution à son problème.

 

Bonjour, je m’appelle David, je suis conseiller en recherche d’emploi, j’aide les jeunes à décrocher un job rapidement sans avoir d’expérience professionnelle.

 

Pour commencer, quand on est convoqué à un entretien d’embauche, on appréhende souvent cet exercice étant donné que c’est un peu un saut dans l’inconnu toute proportion gardée.

Le stress se traduit sous plusieurs formes : la peur de s’exprimer à l’oral, de dire ou de faire une bêtise qui pourrait vous coûter l’opportunité de décrocher cet emploi, de transpirer de manière excessive, d’avoir la voix qui tremble…

Autant de raisons qui pourraient vous faire douter de vos capacités le jour J.

 

Ma 1ère technique est de commencer à positiver

 

Ce dont vous avez peur, ce n’est pas du recruteur en lui-même, mais plutôt de son jugement. Les questions qui reviennent sont :

Saurai-je répondre à ses questions pièges ? 

Comment va-t-il réagir si je lui expose cet argument ? 

Autant d’interrogations qui vous tracassent. Comme vous ne pouvez pas lire dans ses pensées, vous envisagez tous les scénarios possibles. Mais la plupart des candidats avant un entretien ont tendance à s’imaginer le pire, alors qu’en fait il faut vraiment imaginer le meilleur.

Partez toujours du principe : 

Vous faites bonne impression au recruteur, qu’il a un coup de cœur pour votre candidature, que vos réponses le convainquent que vous êtes le candidat idéal pour le poste…

Un peu d’optimisme vous amènera à une meilleure disposition d’esprit et vous permettra de vous préparer plus efficacement pour ce RDV. Sachez qu’il existe une trame commune de questions à tous les entretiens.

Vous pouvez prévoir les questions telles que « Parlez-moi de vous », « quelles sont vos qualifications pour cet emploi ? », ou, « quelles sont vos qualités et vos défauts ? », afin de vous préparer en conséquence. 

 

Ma 2ème technique pour déstresser est de respirer profondément

 

La peur provoque souvent de la transpiration, les joues qui rougissent, des montées de chaleur ou des difficultés d’élocution. En effet, lorsque l’on a peur, notre façon de respirer change.

Ce qui ne va pas vraiment vous aider à vous relaxer et ce qui entraine des problèmes de diction. Le meilleur moyen de résoudre ce problème est d’adopter une respiration plus relaxante, comme celle abdominale, que nous avons lors de nos phases de sommeil. 

Pour cela rien de plus simple, inspirez profondément par le nez, en gonflant votre ventre, ensuite expirer lentement, toujours par le nez. C’est une technique très utilisée, notamment par les comédiens avant d’entrer en scène.

Les techniques de respiration permettent de faire baisser votre rythme cardiaque et donc de gérer votre stress.

 

Ma 3ème technique est de soutenir le regard de votre interlocuteur

 

Vous êtes stressé mais ce n’est pas une raison pour précipiter votre échec. Pendant l’entretien, pour établir un bon contact, évitez de baisser la tête face au recruteur.

Si soutenir son regard vous gêne ou vous intimide, ne pas le regarder peut vous desservir : une personne qui regarde vers le bas va sembler fermée, si elle regarde vers le haut, elle va sembler peu intéressée par la conversation.

Il existe une technique très simple pour regarder le recruteur tranquillement. Elle consiste à regarder un point imaginaire de son visage se trouvant entre ses yeux, un peu plus haut que l’arête du nez.

Cette technique a fait ses preuves, au point que même les recruteurs l’utilisent. Toutefois, évitez quand même de regarder trop fixement votre interlocuteur qui peut, à son tour, se sentir gêné.

 

Ma 4ème technique, la plus importante, est que vous devez prendre conscience que vous êtes un super candidat

 

Vous avez peur parce que vous manquez de confiance en vous, à tort. Vous avez votre personnalité, votre motivation, vos compétences, vos qualifications, vos qualités; ce qui fait de vous un candidat unique… et c’est évident que vous n’êtes surement pas là par hasard.

En effet, si le recruteur vous a convoqué à un entretien, c’est qu’il a lu votre cv et que votre candidature l’intéresse carrément. Autrement dit, vous partez déjà sur d’excellentes bases, à vous de faire la différence et de conforter votre interlocuteur dans son choix. 

Dîtes-vous que vous n’êtes pas dans une situation pénible, mais qu’au contraire que vous avez beaucoup de chance : votre interlocuteur ne vous fait pas passer un interrogatoire, mais plutôt une audition et que vous pouvez obtenir ce rôle.

Donc, vous avez toutes les cartes en main pour décrocher ce fameux job, préparez votre entretien chez vous et foncez !!!

 

Pour terminer, je vous remercie d’avoir lu cet article. En espérant que celui-ci ait répondu à vos interrogations.

N’oubliez pas de croire en vous, de ne rien lâcher, d’être professionnel et vous verrez que la vie finira par vous sourire.

Je vous souhaite une bonne continuation pour votre recherche d’emploi.

 

David Fraisse.

A bientôt.

 

Voir la vidéo youtube – Comment ne plus avoir peur du recruteur lors d’un entretien d’embauche – 4 techniques

 

xxxxxxxxxxxx

peur entretien d’embauche