Sélectionner une page

Parlez moi de vous, présentez-vous entretien d’embauche – 10 exemples de réponses

 

Bonjour et bienvenue,

Pendant la recherche d’un emploi, la phase la plus délicate est l’entretien d’embauche. Le recruteur déploie différentes stratégies pour vous percer à jour et savoir ainsi si votre candidature mérite d’être retenue. Il va donc essayer de vous déstabiliser pour que vous révéliez votre vraie personnalité. 

C’est pour cela que dans cet article, je vais vous dévoiler 10 réponses aux questions comme : 

  • Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?  
  • Quelles sont vos qualités ? Quels sont vos défauts ? 
  • Pourquoi devrions-nous vous engager ? 
  • Comment expliquez-vous votre longue période sans emploi ? 
  • Et bien plus…

 

Bonjour, je m’appelle David, je suis conseiller en recherche d’emploi, j’aide les jeunes à décrocher un job rapidement sans avoir d’expérience professionnelle.

Alors pour débuter, pendant votre entretien d’embauche, ne commencez jamais en demandant : 

“Combien de temps cet entretien va-t-il encore durer ? 

J’ai bientôt un autre rendez-vous 

Puis-je passer un rapide coup de fil ? ». 

Poser ce type de question vous fait passer pour une personne manquant de savoir-vivre, et donne l’impression que l’entretien vous fatigue. 

À l’inverse, faites l’effort de montrer à quel point l’opportunité vous intéresse. Arrivez à l’heure à l’entretien ou avec quelques minutes d’avance. Restez attentif tout au long de la discussion, en prenant des notes et en conservant la bonne posture : regardez le recruteur dans les yeux, hochez la tête lorsque vous êtes d’accord avec ses propos ou que vous le comprenez, et évitez de croiser vos bras, de taper du pied ou d’afficher tout autre signe d’impatience. 

 

1er exemple de question-réponse – Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?  

 

Attention, question piège ! L’objectif du recruteur est de déterminer si vous avez rencontré des difficultés qui pourraient se présenter de nouveau chez ce nouvel employeur. Alors, nuancez vos réponses et restez positif.

Quelle que soit la raison de votre départ, trouvez des éléments constructifs sur votre ancienne entreprise. Surtout, ne dénigrez pas votre ancien employeur, cela traduirait un manque de professionnalisme et le recruteur pourrait estimer que vous ferez la même chose à son égard…  

  • Vous pouvez dire que malgré tout ce qu’a pu vous apporter votre ancien job, tant sur le plan professionnel qu’humain, vous voulez découvrir et saisir de nouvelles opportunités.

Les réponses à éviter :

  •  « Je suis parti par dépit » ou « J’ai été licencié » : même si c’est le cas, évitez de le dire, sauf si le recruteur vous le demande de manière directe. Préférez : « Les fonctions de ce poste ne faisaient pas suffisamment appel à mes compétences » ou « Je voulais m’orienter vers un secteur plus proche de mes qualifications ».

   

2 – Quelles sont vos qualités ? Quels sont vos défauts ? 

 

Ne Jouez pas la carte de l’honnêteté et avouer tous vos défauts, ou au contraire vous vendre comme étant parfait. 

  • Essayez de trouver des défauts qui peuvent être tournés en qualités, ou qui soient minimes : je suis hyper-actif, têtu, je parle beaucoup… 

Le recruteur attend ici que vous soyez honnête et que vous sachiez réfléchir sur vous-même. Le mieux, c’est d’essayer de rester naturel et de ne pas vendre une image qui n’est pas la votre. Pour autant, le naturel se prépare, car mieux vaut avoir les idées claires sur vos atouts et vos faiblesses pour tenir un discours cohérent. 

Ne dites jamais :

  •  « Je ne pense pas avoir de points faibles » : surtout pas ! Voilà qui vous ferait passer pour un orgueilleux manquant de recul.
  •  Attention à ne pas citer de défauts contre-indiqués pour ce poste : « Je suis timide » passera mal pour un job en contact avec la clientèle…

 

3 – Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

 

En posant cette question, l’employeur cherche aussi à savoir si vous envisagez de rester dans l’entreprise.  

  • Evitez les réponses catastrophiques comme : ” à votre place “, ” quelque part au soleil “, ” mariée avec mon mari et enceinte du troisième enfant ” ou ” au même poste dans une entreprise concurrente “. 

Parlez plutôt de votre projet professionnel idéal, d’abord à court puis à moyen terme, sans paraître rongée par l’ambition ni désintéressée. Montrez que vous pouvez vous projeter dans l’avenir et que l’emploi pour lequel vous postulez est une étape logique.

Les réponses à éviter :

  • « Ce poste n’est qu’une étape dans ma carrière » ou « Je compte devenir chef de section dans un an ». 
  • C’est dans votre intérêt de rester vague, dites que : « Mon objectif immédiat est de trouver un emploi dans une entreprise en croissance et Mon objectif à long terme est de grandir et d’évoluer professionnellement avec cette entreprise. »

 

4 – Comment supportez-vous la critique ?  

 

  • Confier à la personne en face de vous que votre fierté vous rend très susceptible n’est pas une bonne idée, au même titre que répondre avec le sourire : ” très bien, je m’en fiche complètement de la critique “.

– Dites que la critique justifiée est le meilleur moyen de s’améliorer, et que vous savez tirer profit des remarques que l’on vous fait sans pour autant les prendre personnellement. 

 

5 – Pourquoi devrions-nous vous engager ? 

 

Soyez convaincu de vos forces. Si vous êtes ici, c’est que vous êtes qualifié pour cet emploi. Soyez humble : n’essayez pas de persuader votre futur employeur que vous êtes Le ou la meilleure. 

  • Présentez vos différentes qualifications et expériences professionnelles en les appliquant à l’emploi pour lequel vous postulez, et faites comprendre à votre interlocuteur que vous avez besoin d’eux comme eux ont besoin de vous. 

 

6 – Êtes-vous surqualifié pour ce poste ?

 

À moins d’être Bac+6 et de postuler pour un temps partiel au McDo, ne dites pas que vous êtes trop qualifiée, au risque de paraître prétentieux. En vous considérant comme surqualifiée, vous dévalorisez le job auquel vous postulez. 

  • Essayez de convaincre votre recruteur de vos aptitudes, en mettant en valeur votre expérience et vos qualités. 

 

7 – Comment expliquez-vous votre longue période sans emploi ?

 

Passer pour un paresseux est une très mauvaise idée : ne dites pas :  « j’avais envie de prendre du temps pour moi “. 

  • Expliquer que ce moment sans emploi vous a été profitable : vous avez suivi une formation, l’apprentissage d’une autre langue étrangère. Vous pouvez éventuellement marquer des points en vous justifiant par une activité associative ou humanitaire. 

 

8 – Parlez-moi de vous

 

Essayez de ne pas vous retrouver muet comme une carpe.

– Résumez brièvement votre parcours, chronologiquement ou dans les grandes lignes. Parlez de ce que vous souhaitez maintenant pour la suite de votre carrière, sans déborder sur votre vie personnelle. Préparez-vous un pitch de présentation rapide et efficace de 2 à 3 min maximum.

 

9 – Quelle est votre capacité à travailler sous pression ?

 

Annoncer de but en blanc que vous en êtes incapable, que vous n’aimez pas ça et que ça vous fait paniquer. Ou vous vanter de ne pas travailler sous pression grâce à votre organisation irréprochable est une très mauvaise idée.

– Expliquer que si le travail sous pression ne vous semble pas idéal, il permet de vous booster et de donner le meilleur de vous-même. Vous pouvez également donner quelques exemples de situation où vous avez pu être sous pression. 

 

10 – Que pensez-vous de la dernière entreprise pour laquelle vous avez travaillé ?  

Ne dites jamais du mal d’un employeur, ancien ou actuel. Même si vous avez eu des problèmes légitimes avec un collègue, un supérieur hiérarchique ou une entreprise, ne lavez pas votre linge sale devant la personne qui vous reçoit.

Tenir de tels propos ne peut en effet que pousser le recruteur à se poser des questions sur la façon dont le candidat va se comporter s’il l’embauche. 

  • Si on vous demande pourquoi souhaitez-vous changer de poste, il faut s’en tenir à des commentaires neutres tels que : “Je recherche un nouvel environnement de travail” ou “Mes objectifs de carrière ont évolué ». 

 

Excellent Entretien d’Embauche !!!

 

Pour terminer, je vous remercie d’avoir lu cet article. En espérant que celui-ci ait répondu à vos interrogations. N’oubliez pas de croire en vous, de ne rien lâcher, d’être professionnel et vous verrez que la vie finira par vous sourire. La persévérance et le travail finissent toujours par payer.

Je vous souhaite une bonne continuation pour votre recherche d’emploi.

A bientôt.

David Fraisse.

 

Voir la vidéo youtube – Parlez moi de vous, présentez-vous  entretien d’embauche – 10 exemples de réponses #2

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx