Sélectionner une page

Recherche d’emploi – A compétences égales, quels sont les 9 critères d’embauche selon les recruteurs

 

Quand on recherche un emploi, il n’est pas toujours évident de se démarquer des autres candidats. A compétences égales, on se demande souvent quel candidat sera choisi par les recruteurs.

Alors que finalement, si vous connaissiez les critères de sélection d’un recruteur, il serait beaucoup plus facile de vous différencier et de le convaincre que vous êtes le candidat idéal.

C’est pour ça que dans cette vidéo, je vais partager avec vous les 9 points essentiels sur lesquels se basent les recruteurs pour embaucher un candidat.

Je vais répondre à diverses questions comme :  

  1. quelles sont les compétences à mettre en valeur,
  2. comment vous différencier efficacement,
  3. est-ce que la sympathie est un facteur déterminant
  4. ou encore, comment vos erreurs peuvent jouer en votre faveur
  5. Et bien plus encore…

 

Bonjour, je m’appelle David, je suis conseiller en recherche d’emploi, j’aide les candidats en recherche d’emploi à décrocher un job rapidement sans avoir d’expérience professionnelle.

 

Alors, à compétences égales, quel candidat est choisi par les recruteurs.

 

Selon une étude effectuée auprès d’une dizaine de cabinets de recrutement tel que Michael page, l’Atelier du recrutement, CVFirst ou autres, voici les 9 points pour faire mouche auprès des employeurs pendant l’entretien d’embauche.

 

Le 1er point est la sympathie

 

La 1ère question que se posent les recruteurs est : « Quel candidate ou candidat sera le mieux à même de s’intégrer dans l’équipe ? ». 

Une entreprise, c’est comme l’équipe de France de foot par exemple, les individualités ne servent à rien si les membres de l’équipe ne s’aiment pas. La cohérence d’équipe est un facteur important dans une entreprise.

Sous couvert d’anonymat, un recruteur nous dit que ses 2 facteurs les plus importants pour embaucher un candidat sont ses compétences et sa personnalité. C’est pourquoi, à compétences égales, il prend souvent le plus candidat… le plus sympa.

 

Le 2ème point est la connaissance de l’entreprise

 

Pour le directeur d’un cabinet de recrutement cité plus haut, l’entretien est l’occasion de sortir du lot. C’est pour cela que vous devez absolument préparer des questions intéressantes car on vous donnera systématiquement la parole à la fin de l’entretien.

La curiosité est appréciée, tout comme la connaissance des activités et des projets de l’entreprise. Ces questions montrent que le candidat porte de l’intérêt à la société et à l’offre d’emploi proposée.

N’hésitez pas à faire des recherches, cela montrera que votre candidature n’est pas le fruit du hasard et vous marquerez des points à coup sûr.

 

Le 3ème point est la projection du candidat dans l’entreprise

 

Vous devez aborder précisément la question des missions qui vous seront concrètement attribuées. Un exemple, évitez de vous étendre sur le montant des tickets resto, cela risque de vous disqualifier.

A l’inverse celui qui, par ses questions, montre qu’il a compris les enjeux, les problématiques du poste et parvient à s’y projeter sortira gagnant. C’est pour ça que la connaissance de la société, le point que nous avons vu juste avant, vous aidera à cerner les besoins exacts de l’employeur.

 

Le 4ème point est : quelles sont les faiblesses que vous avez retournées à votre avantage

 

En général, contrairement aux idées reçues, les recruteurs apprécient les candidats qui sortent grandi d’une expérience douloureuse passée. Les candidats qui ont la franchise et la capacité d’admettre certaines erreurs, et qui en ont tiré des enseignements positifs, sortent généralement gagnants. 

Évidemment, c’est un exercice qui peut-être sensible, il faut savoir valoriser un échec, le but n’étant surtout pas d’avouer une lacune qui sera négative dans le cadre de vos prochaines fonctions. Comme dit le proverbe : « D’une faiblesse, fais-en une force ! ».

 

Le 5ème point est la force du réseau

 

Selon un recruteur, à compétences égales, la différence se joue surtout en fonction du réseau du candidat. Pour un poste de cadre par exemple, le candidat est souvent embauché en raison de ses relations au-delà de ses compétences. Donc n’hésitez à en parler !

 

Le 6ème point est la présentation du candidat

 

Dans ce cas, nous allons voir un point sensible. C’est un critère que les recruteurs n’osent pas avouer, et qu’ils ne font pas toujours consciemment soit-disant, c’est le physique du candidat. 

Un recruteur nous rappelle que « 93 % d’un message émis passe par l’apparence ». Même si c’est inconscient, un recruteur écartera souvent les candidats les moins soignés, les moins bien habillés…

Donc si vous manquez d’expérience professionnelle pour le poste désiré, retournez cet argument à votre avantage, soignez extrêmement bien votre allure, cela vous permettra de faire bonne impression.

 

Le 7ème point est destiné aux femmes, et concerne les enfants

 

Il y a l’ultime critère inavouable. Sous couvert d’anonymat, un recruteur a confié s’intéresser à la situation familiale de ses candidates, pour certains postes. Il s’agit pour lui d’embaucher « de préférence » des femmes sans enfant « ou avec des enfants déjà grands ».

C’est un gage, selon lui, d’« une plus grande disponibilité ». Pour ma part, je trouve que c’est une pratique discriminante et elle est interdite, sachez que vous n’êtes pas obligé de répondre sur ce point, cela fait parti de la vie privée, point final. 

 

Le 8ème point est le candidat qui habite le moins loin

 

Je n’étais pas au courant de ce critère, et je trouve ça plutôt bizarre, non ? Si l’adresse du candidat ne fait pas partie des critères de discrimination à l’embauche inscrits dans la loi, la proximité géographique reste un critère illégal… mais pratiqué.

Selon un responsable du recrutement dans un cabinet, il nous dit  qu’il connait des recruteurs qui, à compétences égales, privilégient les candidats qui habitent le plus près du poste à pourvoir. Juste parce qu’ils pensent qu’ils seront plus productifs et seront peut-être moins tentés de chercher ailleurs trop vite…

 

Le 9ème point est la ressemblance avec le recruteur

 

Pour vous démarquer des autres candidats, la personnalité du recruteur peut faire la différence. Un recruteur précise que toute décision humaine est subjective et contient une part d’irrationnel, que même le recruteur ignore.

Et dans une grande majorité des cas, un recruteur a tendance à choisir un candidat qui lui ressemble, physiquement ou avec la même façon de penser que lui.

 

Comme j’ai l’habitude de dire, le meilleur moyen de convaincre un employeur est de lui dire ce qu’il a envie d’entendre, c’est à dire que vous avez toutes les qualités pour répondre à son besoin de recrutement.

Servez-vous des critères énoncés avant, adaptez ceux qui vous intéressent à votre candidature, avec pour unique objectif : optimiser vos chances de réussite bien évidemment.

 

Pour terminer, je vous remercie d’avoir lu cet article. En espérant que celui-ci ait répondu à vos interrogations.

N’oubliez pas de croire en vous, de ne rien lâcher, d’être professionnel et vous verrez que la vie finira par vous sourire.

Je vous souhaite une bonne continuation pour votre recherche d’emploi.

 

David Fraisse.

A bientôt.

 

Voir la vidéo youtube – Présentez-vous – Recherche d’emploi – A compétences égales, quels sont les 9 critères d’embauche selon les recruteurs

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

critères d’embauche, critères d’embauche, critères d’embauche, critères d’embauche