Sélectionner une page

 

 

COMMENT NÉGOCIER SON SALAIRE PENDANT UN ENTRETIEN EMBAUCHE

 

Aujourd’hui, nous allons voir comment négocier son salaire pendant un entretien d’embauche.

Comme personne ne travaille pour la gloire, vous comprenez l’importance de maitriser ce paramètre. Pour certaines candidat(e)s ou candidats, cet exercice est plutôt délicat.

Cela peut les rendre mal à l’aise, et du coup ils ont plutôt tendance à éviter la question ou à accepter l’offre de l’employeur sans négocier. 

Et c’est tout à fait normal.

Parler d’argent reste assez compliqué et personne n’échappe au phénomène. En plus, d’un point de vue global, on peut avoir l’impression que si on demande un salaire trop élevé, cela peut nous éliminer du processus de recrutement.

Alors qu’en fait, pas du tout.

Selon une enquête du site internet Indeed en 2018, 92 % des employeurs trouvent normal que les candidat(e)s abordent la question du salaire.Quoi de plus logique en soit, avant de vous engager dans l’achat d’une voiture, vous voulez connaitre le prix.Et si vous trouvez que le prix est trop cher ou dépasse votre budget, vous allez discuter avec le vendeur afin de trouver un compromis.

Et bien, c’est pareil pour le salaire, vous n’allez pas vous engager sans connaitre votre salaire, et si vous n’êtes pas satisfait, vous allez tout simplement en discuter avec l’employeur afin de trouver un terrain d’entente.

C’est pour cela que dans cette vidéo, vous allez découvrir comment négocier son salaire pendant un entretien embauche.

Vous verrez aussi :

  1. Qui doit aborder la question du salaire ?
  2. À quel moment vous devez parler du salaire ?
  3. Comment savoir ce que vous pouvez demander ?
  4. Je vais vous donner 4 techniques simples de négociation
  5. Et pour finir, vous allez voir comment conclure une négociation

 

Alors pour commencer, nous allons voir :

 

Qui doit aborder la question du salaire ?

 

Comme je vous l’ai dit avant, vous ne devez pas être gêné de parler de votre futur salaire. N’oubliez pas que 92% des recruteurs considèrent normal que les candidat(e)s abordent cette question. 

Donc si l’employeur ne vous en parle pas, n’hésitez de poser le sujet sur la table, mais pas à n’importe quel moment.

 

Donc, quel est le meilleur moment pour évoquer ce point ?

 

Il existe 2 écoles.

La 1ère école : le timing parfait pour négocier son salaire serait le 2ème entretien. 

Pourquoi ? Certains recruteurs estiment que c’est à ce moment là, que le(a) candidat(e) se trouve en position de force.

La 2ème école : c’est celle que je préfère. Le moment parfait pour moi est dès le 1er entretien.

Pourquoi ? 

Imaginez que vous êtes convoqué à un entretien à 200 kms de chez vous. Vous devez engager des frais pour vous déplacer, train ou essence.Vous allez surement y consacrer une demie journée, entre le déplacement et l’entretien d’embauche. 

Vous gagniez, par exemple, 2000€ brut dans votre ancien emploi. Cette fois-ci, vous aimeriez gagner 2000€ brut + 15% d’augmentation, c-a-d 2300€ brut par mois. Vous ne parlez pas du salaire et l’employeur non plus, lors du 1er entretien.

L’employeur vous rappelle et vous convoque à un 2ème entretien, excellente nouvelle.

Vous reprenez un billet de train ou refaite le plein de votre voiture pour aller à ce 2ème entretien. Donc jusqu’à maintenant, vous avez payé de votre poche 2 billets de train ou 2 pleins d’essence pour faire vos 400 kms aller et retour.

Le 2ème entretien se passe super bien et au moment d’aborder la question du salaire, l’employeur vous dit que pour ce poste, le salaire est 1600€ brut.

Et là, c’est la douche froide.

Votre ancien salaire était de 2000€ et vous vous étiez fixé comme objectif 2300€. On en est donc loin avec les 1600€ proposés. Vous expliquez votre situation à l’employeur, qui vous répond gêné, que ce sont les salaires habituellement pratiqués dans l’entreprise et que toutes les personnes embauchées à ce poste, ont toutes reçues ce salaire et qu’il ne peut malheureusement pas dérogé à la règle.

Que de temps et d’argent perdus.

Tout ça parce que vous n’avez pas parlé du salaire lors du 1er entretien. Et cette histoire est du vécu, je l’ai appris à mes dépens. Donc depuis cette histoire, j’ai toujours parlé du salaire dès le 1er entretien.

Aucun recruteur ne m’en a fait la réflexion, et de toute façon, on travaille tous pour l’argent et non pour la gloire.

 

À quel moment vous devez parler du salaire ?

 

En général, l’entreprise connait dès le départ la rémunération qu’elle va vous proposer. L’employeur peut probablement vous poser la question à la fin de l’entretien : 

« Quelles sont vos prétentions salariales ? » 

C’est à ce moment que la négociation commence.

Si il ne vous a pas posé la question, c’est alors à vous de lui poser, toujours à la fin de l’entretien. 

Vous pouvez par exemple demander : 

  • « Quel salaire proposez-vous ? » 
  • « Quelle est votre fourchette de salaire pour ce poste ? » 
  • ou « Quelle rémunération avez-vous envisagé pour ce poste? » 

Abordez toujours la question à la fin de l’entretien, une fois que vous vous êtes bien vendu.

De toute façon, vous aurez toujours la possibilité de parler du salaire.

Un exemple, les recruteurs terminent tout le temps un entretien en vous demandant : « Avez-vous des questions avant de conclure cet entretien ? »

Faites-le à ce moment là, si vous n’avez pas eu l’occasion auparavant.

 

Comment savoir ce que vous pouvez demander ?

 

Si vous voulez connaitre les salaires proposés pour votre emploi ou votre secteur d’activité, il existe une technique simple.

Vous devez étudier le marché des offres d’emploi, c’est une mine d’informations concernant les salaires offerts par les entreprises. 

Les recruteurs ont de plus en plus tendance à fournir la fourchette de rémunération pour le poste à pourvoir, dans le but de rendre les annonces plus attirantes.

Pour consulter les salaires pratiqués, vous devez aller sur les sites internet d’offres d’emploi comme Indeed, Monster, Keljob etc etc…

Ensuite, vous rentrez le mot-clé de votre emploi (commercial, plombier, comptable…) dans le moteur de recherche du site, vous obtiendrez une liste d’offres d’emploi.

A partir de cette liste, vous allez trouver les salaires proposés pour ces postes.

Ce travail vous permettra d’avoir cette fameuse fourchette de salaire et de savoir ce que vous valez sur le marché du travail.

 

Maintenant, je vais vous montrer concrètement comment négocier votre futur paye pendant l’entretien.

 

Vous pouvez négocier de différentes façons, contrairement à ce que vous entendez à droite ou à gauche.

La 1ère technique consiste à donner un chiffre précis avec une question immédiatement après.

En général, les recruteurs attendent que vous leur donniez un salaire brut annuel.

L’objectif d’une négociation salariale, c’est d’obtenir le maximum que l’employeur peut vous donner.

Si vous donnez un chiffre fixe, cela peut être perçu comme un signe de fermeture de votre part.

C’est pour cette raison qu’après avoir donné votre chiffre, vous allez terminer par une question.

Évitez de commencer votre phrase par “je veux” ou “je demande”. 

Mieux vaut dire : « un salaire de 25 000 euros annuels brut me semble justifié, qu’en pensez-vous ? »

Avec cette question, vous ouvrez le dialogue pour une négociation salariale. 

2ème technique : proposez une fourchette de salaire.

Si vous utilisez la technique de la fourchette, faites attention à une chose.

Il faut que le salaire le plus bas de la fourchette soit le salaire que vous voulez, et le salaire le plus haut est le montant qui vous satisfera le plus, tout en restant raisonnable.

La fourchette de salaire permet de donner un cadre, ce qui facilite la négociation.

3ème technique : utilisez la technique de l’ancrage.

Pendant une négociation salariale, l’ancrage va vous servir de base pour négocier.

Pour commencer, demandez toujours au recruteur quelle est la rémunération, toujours en termes de fourchette, qu’il propose pour ce poste.

Cela donne une base pour la négociation, un point d’appui pour démarrer.

Les 2 avantages de cette technique sont :

– Si le recruteur donne une fourchette plus basse que celle que vous attendiez : vous devez donc adopter une stratégie de négociation vers la hausse

– Si le recruteur donne une fourchette plus haute que celle que vous attendiez : sait-on jamais, et là c’est tout bénéf pour vous.

4ème technique : parlez de votre ancien salaire ou d’autres propositions que vous avez reçues.

Vous pouvez aussi démarrer votre négociation sur la base de votre ancien salaire, pour demander un salaire à la hausse.

C’est-à-dire vous demandez votre ancien salaire + 10 à 15% d’augmentation.

Si vous avez d’autres propositions d’emploi avec un salaire supérieur, soyez franc sur ce point avec l’employeur. 

Si cet employeur est vraiment intéressé, il n’hésitera pas à s’aligner sur la proposition afin de vous recruter. 

 

Comment conclure une négociation ?

 

3 cas de figure :

– 1er cas : Le salaire vous convient, vous l’acceptez immédiatement.

– 2ème cas : Le salaire vous convient, mais vous pensez pouvoir gagner davantage. 

Exemple, vous possédez une compétence rare qui fait vraiment la différence. 

A ce moment, vous devez expliquer clairement pourquoi vous pensez mériter plus, et si possible donnez des chiffres pour appuyer vos propos.

De toute façon, vous ne perdez rien à tenter la contre-proposition.

3ème cas : Le salaire ne vous convient pas. 

Si vous avez d’autres propositions, vous pouvez vous permettre de refuser la proposition de l’employeur. 

Autrement, si vous postulez dans une petite entreprise, il est possible qu’elle ne puisse pas vous proposer le salaire que vous voulez. 

Par contre, si elle vous propose une voiture de fonction, une mutuelle ou des bons d’essence, c’est tout aussi intéressant que 150 euros supplémentaires sur votre fiche de paye.

Et des fois, il vaut mieux accepter un job moins bien payé si celui-ci peut vous permettre de gagner en expérience ou en compétence.

Cela vous permettra ensuite de vous vendre plus cher lors de vos futurs entretiens d’embauche.

N’oubliez pas de croire en vous, de ne rien lâcher et d’être professionnel. 

La persévérance et le travail finissent toujours par payer.

Et pour finir, je vous souhaite une bonne continuation pour votre recherche d’emploi.

Prenez soin de vous et à bientôt.

 

David Fraisse

 

https://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/entretien-embauche/detail/article/7-conseils-pour-negocier-son-salaire-lors-de-lentretien.html

comment négocier son salaire