7 Conseils pour gérer son stress pendant sa recherche d’emploi

 

 

Si vous cherchez un emploi, le problème est que cela peut prendre un peu de temps. En France, la durée moyenne d’inscription pour un jeune de moins de 25 ans est de 212 jours, pour les 25-49 ans 400 jours selon une étude Pole emploi. Et que du coup, cette attente peut créer du stress et avoir des répercussions négatives sur votre moral. 

 

 

Vous êtes tellement impatient de trouver ce fameux job et de commencer à gagner votre vie, que vous avez tendance à trouver le temps long, à perdre confiance en vous et à vous dévaloriser. A tort, bien sur.

Pourtant, vous savez pertinemment, que si vous voulez trouver un emploi, vous devez rester positif et croire en vous. Un recruteur recherche avant tout un candidat serein, bien dans sa peau, qui a confiance en lui et en ses capacités. Si vous saviez mieux gérer cette attente, cela vous permettrait de vous sentir confiant, plein d’assurance, de faire disparaitre ce foutu stress et d’affronter votre recherche d’emploi sereinement.

Donc dans cet article, je vais partager avec vous 7 conseils pour gérer votre stress pendant votre recherche d’emploi. Nous verrons :

  • Comment gérer l’attente d’une recherche d’emploi
  • Comment combattre le stress avant l’entretien
  • Comment réagir après un entretien d’embauche
  • Et pourquoi c’est important de prendre de la hauteur

 

Bonjour, je m’appelle David, je suis conseiller en recherche d’emploi, j’aide les jeunes avec ou sans diplôme, avec ou sans expérience professionnelle à décrocher un job rapidement.

Pour commencer, nous allons voir mon 1er conseil :

 

Comment gérer l’attente d’une recherche d’emploi, vous devez changer votre vision de vous

 

Avec la conjoncture, les recruteurs sont plus hésitants et les périodes de recherche d’emploi plus longues. Et à mesure qu’elles s’allongent, le niveau de stress monte d’un cran. C’est difficile, mais pour combattre la peur de ne pas trouver un poste rapidement, le mieux est de considérer la recherche d’emploi comme une opportunité de faire un point sur sa carrière, non comme une sanction. 

Puisque vous vivez une période de transition, profitez-en pour vous poser les bonnes questions sur votre vie professionnelle. Qu’est-ce que j’ai envie de faire ? Quel poste aimerais-je occuper ? Souvenez-vous également que les périodes de chômage sont monnaie courante et qu’elles concernent aujourd’hui beaucoup de personnes, même les plus talentueuses.

La meilleure méthode pour éviter de se laisser envahir par le stress est de se rappeler ses précédents succès et réussites, et de se remémorer ses moments de confiance en soi. 

Que ce soit pour vos études, vos stages, vos périodes de travail, ou même dans votre vie privée, vous avez obligatoirement réussi des choses positives. Servez-vous en et surtout, ne minimisez en rien tout ce que vous avez accompli. Cherchez bien, je suis sur que vous en trouverez beaucoup plus que vous ne le croyez.

 

Mon 2ème conseil quand vous vous dites :  « J’ai envoyé 50 candidatures sans résultat, mon profil est nul »

 

Si vous constatez que personne ne vous répond c’est qu’il faut peut-être simplement revoir votre méthode : simplifiez votre CV, retravaillez votre lettre de motivation, ciblez les bonnes offres d’emplois…

Bref, au lieu de broyer du noir, il s’agit d’ajuster le tir, tout simplement.

Ne vous bloquez pas, certains processus d’embauche peuvent s’avérer très longs.

Egalement, n’oubliez jamais que votre recherche d’emploi n’est, en aucun cas, le reflet de votre personne. Vous devez relativiser votre situation. J’ai 2 questions à vous poser : 

  • Etes-vous responsable de cette crise de l’emploi qui mine la France depuis des années ?
  • Etes-vous responsable si les entreprises ne recrutent pas dans votre secteur d’activité ?

Et bien NON, vous n’y pouvez rien et vous subissez cette crise comme des millions de personnes. Donc, continuez votre petit bonhomme de chemin et vous verrez qu’à force de persévérance, les portes des entreprises finiront par s’ouvrir.

 

Mon 3ème conseil : vous devez savoir expliquer votre situation à votre réseau

 

Se présenter lors d’un dîner entre amis ou une réunion de famille constitue, pour beaucoup de demandeurs d’emploi, une véritable source de stress. Lorsqu’on est au chômage, on est plus sensible au regard des autres et on a parfois tendance à mal interpréter certaines remarques. Plutôt que de vous présenter comme un demandeur d’emploi ou chômeur, choisissez des mots démontrant votre proactivité. 

Dites plutôt : “J’étudie actuellement plusieurs pistes de postes” ou “J’offre mes services dans tel ou tel secteur” ou encore “J’aimerais travailler dans l’industrie du luxe”. Vous verrez que le regard des autres changera radicalement.

 

Mon 4ème conseil : L’entretien, le jour où vous devez convaincre

 

L’entretien d’embauche est certainement l’étape où le stress atteint son pic. C’est un état émotionnel normal étant donné les circonstances. S’il est pertinent de ne pas prendre l’exercice à la légère, il s’agit aussi de ne pas se mettre trop de pression. 

Pour éviter d’être paralysé par le stress le jour J, essayez de contrôler cette source d’angoisse en mettant des mots sur cet évènement, en se remémorant l’objectif du rendez-vous, en énumérant vos ressources et qualités, en prenant de la hauteur de vue… 

Répétez chez vous régulièrement votre argumentaire, visualisez-vous en entretien de recrutement en train d’être à l’aise, souriant(e), ayant d’excellents rapports avec l’employeur. Projetez-vous positivement et répétez régulièrement. Petit à petit, vous ferez disparaitre votre stress parce qu’à force, vous allez maitrisez votre sujet tout simplement.

Mais au-delà des entrevues que vous pourrez décrocher, il est important de rester au contact du milieu professionnel dans lequel vous voulez travailler : en rencontrant des personnes qui y évoluent, en se rendant à des conférences ou en allant sur des salons. Ces rencontres aideront les candidats les plus stressés à prendre confiance en eux, et donc à être plus à l’aise le jour de l’entretien. 

 

Mon 5ème conseil : Après l’entretien, l’attente se fait longue

 

Pourquoi le recruteur ne me rappelle-t-il pas ? C’est la question que vous vous posez toutes les deux heures, vos yeux fixés sur votre téléphone portable qui ne sonne pas… Plutôt que d’attendre que le recruteur qui vous a reçu en entretien vous recontacte, obligez-vous à avoir un plan d’action. 

L’enjeu ? Être sans arrêt dans l’action. Si vous êtes dans la short-list de l’entreprise, accordez-vous un petit moment de break pour souffler après toutes les épreuves que vous avez vécues. Par contre, reprenez activement les recherches le plus rapidement possible et projetez-vous dans une nouvelle entreprise. Bref, ayez toujours un coup d’avance pour garder une impression de maîtrise. Plus vous aurez des opportunités, plus vous relativiserez cette fameuse attente.

 

Mon 6ème conseil pour les candidats qui pensent que : « Ma recherche d’emploi dure depuis des mois : je ne trouverai jamais »

 

Défense de baisser les bras, c’est le moment de demander de l’aide. Pôle emploi, CIDJ, conseiller d’orientation, famille, amis, anciens employeurs ou collègues… tous les éclairages sont bons à prendre.

Le but est de prendre de la hauteur afin d’identifier pourquoi votre démarche reste infructueuse : vous ciblez peut-être un marché saturé, à moins que votre formation ne nécessite d’être renforcée, votre CV ne vous valorise pas comme il se doit… Prenez du recul pour essayer de comprendre ce qui bloque.

Et surtout, n’oubliez pas qu’en France, la durée moyenne pour un jeune de moins de 25 ans est de 212 jours et 400 jours pour les 25-49 ans selon une étude Pole emploi. Donc partez du principe que vous n’êtes en rien responsable de cette attente. Et qu’en aucun cas, cette attente ne doit refléter la qualité de votre candidature.

  

Mon 7ème conseil : Premier jour en entreprise, la prise de poste

 

Après plusieurs mois de recherches, vous avez fini par décrocher un poste ? Félicitations ! Toutefois, passé l’émotion de la bonne nouvelle, le stress se réinstalle et un flot de questions vient vous tarauder l’esprit… Serais-je à la hauteur ? Ne suis-je pas trop jeune ? 

La meilleure méthode pour éviter de se laisser envahir par le stress juste avant sa prise de poste est de se rappeler ses précédents succès et réussites, et de se remémorer ses moments de confiance en soi. Concrètement, il s’agit ici de relativiser : puisque vous avez déjà relevé de nombreux défis, pourquoi celui-ci vous poserait-il problème ? Tant que les conditions de travail sont réunies, il n’y a aucune raison de douter de soi à cette étape, d’autant que l’entreprise a jugé que vous aviez le profil pour le poste.

Donc, soyez heureux de commencer à travailler, profitez juste de cette nouvelle étape dans votre vie professionnelle. Vous verrez qu’après avoir passé quelques jours dans cette entreprise, vous aurez fait plein de nouvelles rencontres, vous vous sentirez bien et vous serez optimiste pour votre avenir.

 

Alors, pour résumer mes 7 conseils :

 

  • le 1er, rappelez-vous les bonnes choses que vous avez effectuées dans votre vie sans les minimiser
  • le 2ème, simplifiez votre candidature et relativisez votre situation
  • le 3ème, présentez-vous positivement vis-à-vis de votre entourage
  • le 4ème, projetez-vous positivement et répétez régulièrement pour gagner en confiance
  • le 5ème, après un entretien d’embauche, repartez de plus belle dans votre recherche
  • le 6ème, prenez du recul et servez-vous de votre famille, de vos amis ou anciens collègues pour demander du feed-back
  • le 7ème, profitez de votre nouvelle vie professionnelle sans vous prendre la tête 

 

Pour terminer, je vous remercie d’avoir lu cet article. En espérant que celui-ci ait répondu à vos interrogations. N’oubliez pas de croire en vous, de ne rien lâcher, d’être professionnel et vous verrez que la vie finira par vous sourire. La persévérance et le travail finissent toujours par payer.

Je vous souhaite une bonne continuation pour votre recherche d’emploi.

A bientôt.

 

David Fraisse.

 

Voir la vidéo youtube : 7 Conseils pour gérer son stress pendant sa recherche d’emploi 

123456789012345&&&&&&